Riad Dar Khmissa

vendredi 30 mai 2014

Météo du JOUR du Riad Dar Khmissa Marrakech Maroc


La prévision météorologique du JOUR du:
VENDREDI 30 MAI 2014
Aujourd'hui à Marrakech il fera beau.
Soleil radieux toute la journée. 
Vent modéré.
Les températures devraient monter jusqu’à 34°.
Cette nuit ciel clair.
Vent faible.

mercredi 28 mai 2014

Le Festival International du Film de Marrakech 2014 le japon en lumière


0
L'art cinématographique a une qualité particulière, celle de pouvoir, grâce aux images, concentrer pour mettre en lumière, donner un relief instantané à ce que l'on ne connait pas ou mal. Le Festival du Film de Marrakech, qui a acquis ses lettres de noblesse au fil du temps, pour se hisser au rang des festivals qui compte,  nous offre à chaque édition une vision d'un monde. L'année passée c'est l'Inde qui a brillée sous les projecteurs, un pays si vaste qu'il dilue dans son immensité l'idée même d'un peuple, d'une unicité. Le Japon qui sera l'invité 2014 à Marrakech est au contraire petit et concentré et tout aussi obscur à notre entendement.
Il y a ce que l'on croit savoir, des données disparates et fragmentaires. Dans le même sac on met, les samouraïs, les ninjas, l'acharnement au travail, les jardins, la culture de l'équilibre et du beau qui voisine avec une certaine forme de sauvagerie. Pas facile de faire le tri et d'envisager une silhouette de ce peuple qui nous parait si étrange, vu d'Occident. En nous offrant une rétrospective su cinéma japonais, le Festival de Marrakech va peut être permettre d'y voir plus clair. Les regards et les postures que révèle le cinéma sont des instantanés qui ont quelquefois plus de force que la parole, l'idée semble naître de la fulgurance de cet art très particulier.
Le pays du Soleil Levant est déjà une énigme quant on aborde la notion de religion. Ce n'est pas, comme l'Inde,  qui fourmille d'une  multitude de pratiques, souvent extrêmes et réductrices,  c'est au contraire une concentration ouverte qui part du Bouddhisme, passe par le Shintoïsme, effleure mystérieusement la religion Hébraïque ou Chrétienne. Il ne semble pas y avoir d'impossibilité pour un japonais, de naître Bouddhiste, de mourir Shintoïste et de se marier en Chrétien. C'est tout à fait atypique, si l'on considère les grandes religions monothéistes, dont la principale qualité, qui leur est commune,  n'est pas vraiment l'ouverture vers l'autre.
Il y a aussi cette amour de l'harmonie ou plutôt la tentative de reproduire à titre individuel l'harmonie présumée de la nature. Les jardins japonais sont beaux, surtout par leur dépouillement, un jardin de simples pierrailles en terrasse où coule une fontaine discrète c'est tout à fait le contraire de l'exubérance, c'est une vision épurée du monde naturel, une recherche de la quintessence quoi vaut philosophie, au sens premier de Pythagore. Vient se mêler l'art du combat, qui est en réalité une recherche du moi, apprendre à accepter ses propres peurs, se connaitre en tant que tout, seule solution pour vaincre un ennemi, quoi ou qui qu'il soit.
Et vient se greffer sur cet ensemble de mystères, la notion de travail, ou plutôt de l'effort pour être le meilleur partout et à tout instant. Même pour faire du tourisme, il faut le faire avec sérieux, tout voir et tout photographier, se débrouiller tout seul et se fondre dans le décor. En décembre prochain, une partie du voile qui recouvre le Japon sera certainement levée grâce au cinéma. A vos agendas. 
Programme à suivre sur :

Bonne journée 
Amicalement
Vincent Jonca 
www.dar-khmissa-marrakech.com 


Marrakech le web et la boule de cristal


Bizarre comme entrée en matière ? Non,  pas tant. Il faut y voir les éléments d'un roman policier où la victime présumée serait Marrakech, l'arme du crime le web et l'instigateur historique du forfait la boule de cristal. Précisons un peu la signification des différents termes utilisés. La boule de cristal, j'entends déjà les rires (un peu farauds), c'est pour les enfants ça, c'est dans les contes. Mais non (justement allez voir sur le web le nombre de sites qui existent sur le sujet), la divination se pratique depuis la nuit des temps. 
Pourquoi ? 
Parce que, depuis la nuit des temps,  la population est divisée en trois catégories. Les maîtres incontestés du monde, ceux qui génèrent le rêve, l'envie et le brouillard qui cache tant de choses, les victimes consentantes (le plus grand nombre) et les lucides rationnels (le plus petit nombre).
Donc cela commence par les Celtes, avec leur cohorte de druides, bons ou mauvais, qui oriente, mine de rien, le destin de la tribu,  pour finir par le web. 
C'est quoi le web d'ailleurs ? 
Cela pourrait être un outil, un peu comme une bêche ou un râteau. On pourrait l'utiliser pour défricher et creuser un peu avant d'essayer d'avoir une vue plus complète en feuilletant quelques livres ou en communicant avec un autre être humain. Mais non, le web est la boule de cristal moderne, sauf que celui qui la manipule est invisible, comme dilué, mais d'une puissance nettement supérieure à notre antique boule.
La victime elle, c'est Marrakech. Voilà une cité, belle, magique, tumultueuse et conviviale, que l'on transforme peu à peu en vaste terrain de jeu pour VIP dorés. Prenez la médina, vieille ville entourée de remparts, des ruelles secrètes, des jardins et des fontaines, une population accueillante et des trésors culinaires. Pour découvrir ces merveilles, on choisi un hébergement qui s'appelle le riad. Et c'est sur ce point que la perversité se dévoile. Pauvres propriétaires de riads, ils sont maintenant stressés et paranoïaques, ils voient dans chaque touriste un ennemie qu'il faut à tout prix satisfaire faute d'être ravagé et de disparaître. Le plus grand site de voyage au monde, (suivez mon regard), classe, donne des accessits et des coups de bâtons. Le dernier classement, donne Marrakech en bonne place, c'est bien, mais c'est le luxe qui est récompensé, sous couvert de qualité de prestation.
Alors les riads les plus charmants, les plus conviviaux se mettent à installer la télévision par satellite, les coffres forts, la climatisation, le Spa et le jacuzzi, ils se laissent piétiner en espérant des commentaires, sinon dithyrambes du moins positifs. Et comme par ailleurs on déclare que la bonne ville de Marrakech est la destination privilégiée du luxe mondial, on remplace la beauté de l'artisanat local par du design (on garde des petites choses, une lampe, un tapis…). Il est peut-être temps de se révolter, d'autres y réussissent, leurs sites sont leur vitrine (le bon côté du web), leurs clientèles c'est le bouche à oreille ou des portails réalistes, leurs riads sont restés authentiques, il se moque éperdument de la dictature, ils font de la résistance. C'est en offrant la simple authenticité orientale (douce et voluptueuse sans l'apparat et les dorures), le sourire, la discrète attention et la délicieuse cuisine du terroir que l'on peut prouver qu'il existe une réalité derrière le virtuel et qu'elle est riche en découvertes et en trésors. Et si l'on changeait de catégorie et si l'on passait du plus grand nombre au plus petit…  

Bonne journée
Amicalement
Vincent Jonca 
www.dar-khmissa-marrakech.com 

Ça se marre à Kech !


Plus que quelques jours avant le retour du festival le plus attendu de la ville rouge : le Marrakech Du Rire (MDR). Du 10 au 15 juin, Jamel Debbouze, sa troupe et ses invités, font leur come-back avec une 4ème édition qui voit grand : 15 spectacles, 60 artistes, 70.000 festivaliers, des aftershow, des guest stars et plus de 70 millions de téléspectateurs. Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ! Vous pouvez remporter des places pour assister aux spectacles et au match de charité en participant au concours “Selfie Made In Marrakech”. Envoyez-nous via notre page Facebook, vos selfies les plus fun et les plus originaux avec une touche qui rappelle Marrakech. 
À vos selfies !!


Vendredi, le Grand Café de la Poste reçoit l'auteur et poète espagnol Juan Goytisolo qui présentera son dernier ouvrage "Genêt en Barcelone". LeSofitel Lounge & Spa accueille l’exposition de l’artiste marrakchi, Ahmed Haizoune, à partir de dimanche. Lundi, l'artiste espagnol José Luis Urquietaorchestrera le concert "Susurros de Latino américa y España Recital de oboe solo" à l’Institut Cervantes. Largement salué pour son initiative, le collectif "Papiers Pour Tous" expose les affiches de la campagne antiracisme  "Je ne m'appelle pas nègre, Masmiytich Azzi" à l’Institut Français de Marrakech, à partir de mardi. 

Comme à l'accoutumée, les soirées ne manqueront pas à Marrakech. De jeudi au samedi, le Mariinski plongera dans l’esprit "Sound Of Music", trois jours de décibels et de fête. Samedi, Fabrice Dayan, DJ résident au fameux Raspoutine Paris, est de retour au Pacha Marrakech. Du côté du Théâtro, la soirée bâtera son plein grâce aux deux talentueux DJs , Pro Zeiko et Mc Wlad. L’habitué des plus grands clubs allemands, Gregor Salto, sera quant à lui du côté du Silver

Excellente semaine à tous ! 

Majda F.


Bonne semaine à tous
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com 




mardi 27 mai 2014

La Potion magique du JOUR de CRYSTAL


RETIRER LES MAUVAISES ÉNERGIES

Lorsque je consulte à distance ou à mon cabinet de voyance , je remarque que mes clients ont un dénominateur commun: les mauvaises énergies, le mauvais oeil, le stress.

Se purifier , se baigner aide à éliminer ces toxines afin de vous rééquilibrer et retrouver un bien-être.

Voici ma potion magique afin de vous débarrasser de ces mauvaises ondes.

A faire le matin ou le soir avant d´aller rejoindre les bras de Morphée.
 Allumer votre petite blanche et dédier une prière à votre ange gardien . 
Un bâton d´encens 


Ingrédients:

- 1 bouquet de Rue (Ruta Graveolen) 
- 1 dose d´eau de Cologne 
- 1 petite dose de Rhum blanc 
- Eau bénite ( correspondant à la confession de chacun) 
- 5 bâtons de cannelle ( le nombre est important pas 1 de moins ni 1 de plus) 

Ajouter un peu d´eau chaude sur ces derniers et laisser reposer une quinzaine de minutes. Plus vous laissez reposer plus le mélange sera fort et parfumé. Lorsque vous noterez l´eau légèrement colorée alors vous pourrez diluer le tout.

Après une journée de consultation , j´aime me purifier donc je prends ce bouquet de Rue et je me frotte le corps . Connue pour ces vertus sédatives , la rue combat l´anxiété le stress et les insomnies ... Elle est la plante médicinales de Sainte Barbara : elle éloigne les mauvaises ondes, le mauvais œil et autres mauvaises actions. A cuba ou à Tenerife la rue est la plante par excellence pour éloigner les mauvais esprits....

Enfin je me douche avec le reste de l ´infusion que j´ai diluée dans un grand saut d´eau ( j´anticipe pour ceux qui ne possèdent pas de baignoire en réponse à l´un de mes amis).

Une petite mise en garde: la RUE connue comme l " herbe à la belle fille" est à utiliser à petite dose pour les futures mamans. Ceci dit un bouquet ne fera pas de mal.

Après votre bain , de préférence s´habiller le plus clair possible ( on évite le noir)  afin de sentir le plus léger possible.

Vous sentirez un soulagement , un bien-être..... 

J´ allais oublier vous pouvez utiliser également cette recette pour nettoyer la maison...

Je serai ravie de répondre a vos questions , ou bien de vous apporter mes lumières lors d´une consultation 
A distance ( skype : christelleTenerife) ou à mon cabinet de voyance à Ténérife .

Christelle

PS: Lorsque je consulte à distance ou à mon cabinet de voyance , je remarque que mes clients ont un dénominateur commun: les mauvaises énergies,...


Crystal tienda esotérica . Gabinete de Tarot internacional: Mes rituels de la Saint Jean: UN PEU D´HISTOIRE po...

Mes rituels de la Saint Jean: UN PEU D´HISTOIRE pour mieux se purifier


Nous le savons tous la fête de la Saint Jean d´été est la célébration de Saint Jean Le Batiste, elle se déroule le 24 juin et traditionnellement elle s´accompagne de grands feux.  

Elle est très proche du Solstice d´été qui a lieu généralement le 21 juin: c´est la nuit la plus courte de l´année   " c´est la porte des hommes" représentée par le signe du cancer.


En opposition avec " la porte des dieux" solstice d´hivers sous le signe du capricorne  qui tombe le 24 décembre nuit la plus longue de l´année.

Symboliquement les feux de la saint Jean appel au caractère purificateur du feu qui consume, un cycle initiatique : de la mort à la résurrection. La fête de la Saint Jean et ses rituels sont sous le signe du renouveau.
 On franchît une étape, l´été arrive porteur de richesse (anciennement annonciateur des moissons, la corne d´ abondance, la fertilité).

Allumer ce feu c´est selon Jean Bayard " vouloir chercher un pouvoir magique qui doit orienter les évènements, vouloir agir sur les forces obscures de la lumières".
De tout temps on a fêté l`avènement du solstice d´été :

1.     Les rituels de la Saint Jean à travers l´histoire
  • Le rituel remonte à l´antiquité, en Syrie et en Phénicie le solstice donnait lieu à une fête en l´honneur de Tammuz (dieu pasteur et de la fertilité et du renouveau).
  • Chez les Egyptiens célébration du culte d´Osiris le divin, dieu puissant marquant le nouvel an .L'attention portée par les Egyptiens aux phénomènes célestes remonte à des époques très anciennes. On sait, par exemple, qu'ils déterminaient l'imminence du solstice d'été, époque où commençaient les bénéfiques inondations du Nil, en observant le levier héliaque de l'étoile Sirius (Sothis). L'événement était accueilli avec une exceptionnelle solennité (ce moment coïncidait d'ailleurs avec le début de l'année). Débutait les festivités pour la conjuration des dangers de la fin de l´an  et annonçait le retour de la crue
  • Les romains étaient marqués par les fêtes en l´honneur de saturne.
  • Chez les Incas le 24 juin se célébrait la fête du soleil Inti Raymi  ( Dieu Inti). solstice D´hiver effectivement le soleil s´éloigne de la terre dans cet hémisphère.  Les sacrifices chants et offrandes étaient pour que ce dernier ne s’éloigne pas trop , par crainte que le soleil ( père) source de vie et d´énergie abandonne ses fils créatures du soleil. Cela commençait le 21 juin et les festivités atteignaient leur paroxysme le 24. Consécration éternelle du mariage entre le soleil et ses fils : les êtres humains. Festival le plus important de l´empire du Tahuantinsuyo (Empire Inca): il marque le commencement de la nouvelle année.
 En Bolivie on fête l´Intiwatana  afin d´attacher le soleil littéralement. Les indiens sacrifiaient des lamas afin de remercier la mère terre afin de favoriser les prochaines semailles.
Un fait amusant est que le président de la Bolivie a décrété jour férié le 21 juin.
  • Chez les chinois elle renvoie au Yin et Yang: l´équilibre des forces.

2.      Et la tradition chrétienne dans tout cela ?
Cette dernière aurait été copiée sur les rites celtes (extension de Beltaine qui est le mois de mai et dont l´élément est le feu) et germaniques ( Wicca  litha signifiant été) ou bien encore chez les gaulois ( Epona Déesse protectrice des chevaux et de la fertilité) afin de demander la bénédiction des moissons, la fertilité et de la renaissance.

En astrologie la nature est à l´apogée de sa puissance car une porte est ouverte et forme en astrologie un axe entre les deux hémisphères nord sud.

Le feu est purificateur et régénérateur, pour cela la tradition de brûler des bûchers car on y jette ces terreurs, les douleurs afin de repartir sur des nouvelles bases.

Reprise par l´église catholique romaine par Saint Jean le batiste par son association à la lumière en opposition avec le Saint Evangéliste (24 décembre) , qui pourrait venir de l´évangile de Jean ( l´apôtre): il vient pour rendre témoignage à la lumière , afin que tous crussent par lui. Il n´était pas la lumière, il devait rendre témoignage à la lumière"(Jean1-7.8). 
L´histoire démontre que toutes les religions ou sociétés antiques se retrouvent autour d´une même valeur: la purification et la génération dans l´abondance. 

En conclusion :
Notre fameux bûcher de la Saint-Jean est une pratique ancestrale et pour la petite note d´humour se pratiquait jadis à Paris, les autorités de la ville se chargeant de son organisation. Le feu était traditionnellement allumé par le roi de France en personne sur la Place de Grève  (actuellement Place de l'Hôtel-de-Ville), coutume qui perdura jusqu’en 1648, date à laquelle Luis XIV officia pour la dernière fois.
Il est dit aussi que l´on y brûlait les sorcières et les chats ... Très sympathique je préfère effectivement vivre à notre époque car je n´aurai pas fait long feu! Pas de sorcière bien aimée qui compte.

Dans ce contexte vous comprendrez la raison pour laquelle mes consultations de voyance à travers la lecture du Tarot, l´oracle de la Triade ou le tarot de Egyptien sont fortes ces jours -ci : les portes sont ouvertes. Vous pouvez me contacter par écrit pour votre lecture soit à mon Cabinet à Ténérife ou bien à distance par skype: christelletenerife: j´aimerai vous apporter mes lumières .

Christelle
Lors de mon prochain article je vous ferai part des rituels qui peuvent être pratiqués pour la Saint Jean 
AFIN DE SE RÉGÉNER et  d´être chargé d´énergies positives et surtout comment nous le faisons à Tenerife.

Citation du JOUR du Riad Dar Khmissa Marrakech Maroc



« Je n'aime pas le mot tolérance, mais je n'en trouve pas de meilleur. »

de Gandhi 

Bonne nuit
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com

Une publicité pour l’iPad Air dans les ruelles de Marrakech

Une publicité pour l’iPad Air dans les ruelles de Marrakech
Pour faire la promotion de l’iPad Air, Apple publie une vidéo qui met le Maroc à l’honneur.
Une vidéo promotionnelle de la dernière tablette de la firme à la pomme vient de faire son apparition sur le web. On y suit le parcours de Cherry King, une voyageuse et blogueuse célèbre, qui malgré le fait d’être malentendante, fait le tour du monde et alimente son portail de récits de voyage et d’expériences de vie passionnés. Elle sillonne notamment les rues de la médina de Marrakech et n’hésite pas à se faire aider par sa tablette pour interagir avec des marchands de l’ancienne médina.
La vidéo, à l’esthétique très travaillée, nous fait voyager dans un cadre aux allures poétiques et montre le Maroc comme une destination obligatoire pour les voyageurs en quête d’expériences dépaysantes. La séquence, qui accumule plus de 300 000 vues en quelques jours, ravit déjà les nombreux fans marocains d’Apple !



Bonne nuit à tous
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com 


Citation du JOUR du Riad Dar Khmissa Marrakech Maroc



« Si les gens sont si méchants, c’est peut-être seulement parce qu’ils souffrent. »

de Louis-Ferdinand Céline 
Extrait du Voyage au bout de la nuit 

Bonne journée
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com 

Météo du JOUR du Riad Dar Khmissa Marrakech Maroc


Prévisions météorologique du JOUR du :
MARDI 27 MAI 2014
Aujourd'hui à Marrakech il fera beau. 
Beau temps peu nuageux.
Vent faible. La température ressenti 2°.
Cette nuit ciel clair.
Vent faible.
Bonne journée à tous
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com

"MAZAL" DE SAMIRA SAID

 Que dit cette chanson marocaine qui a reçu un World Music Award ?


Samira Saïd, de son vrai nom Samira Ben Saïd, est une célèbre chanteuse, compositrice et pianiste marocaine. Elle vient de remporter The World Music Award du meilleur single avec son tube "Mazal".


Délibérément écrit en Darija pour "proposer quelque chose de nouveau", la chanson a malgré tout reçu un très très bon accueil dans les différents pays arabes. Lepetitjournal.com en a traduit les paroles pour que vous aussi, puissiez appréciez la chanson en connaissance de cause. 

Darija                                                                            Français
Mazal                                                                            Encore

Mazal, mazal                                                                  Encore, encore
Mazal lli bini ou binou bayn                                              Encore, ce qu’il y a entre moi et lui est clair
Hadchi lli katgoulou keyn                                                 Ce que vous dites est vrai
Howa b3id 3liya                                                               Il est loin de moi

Ou ana 7obi lih bayn                                                       Et moi, mon amour pour lui est clair
Howa ghi kan7assou keyn                                                Lui, dès que je le sens, il est là
Mnouar 3liya                                                                   Il m’éclaire

Lli bini ou binou bayn                                                       Ce qu’il y a entre moi et lui est clair
Hadchi lli katgoulou keyn                                                  Ce que vous dites est vrai
Howa b3id 3liya                                                                Il est loin de moi
Totorot torot                                                                    Totorot torot

Ou ana 7obi lih bayn                                                        Et moi, mon amour pour lui est clair
Howa ghi kan7assou keyn                                                 Lui, dès que je le sens, il est là
Mnouar 3liya                                                                    Il m’éclaire
Totorot torot                                                                    Totorot torot

Kanchoufou f mnami, mazal                                              Je le vois dans mes rêves, encore
Kan7ass bih qdami, mazal                                                Je le sens près de moi, encore
Ou bali bih mchghoul ou ah!                                             Et ma tête est prise avec lui, ah !
Kanchoufou f mnami, mazal                                              Je le vois dans mes rêves, encore
Kan7ass bih qdami, mazal                                                Je le sens près de moi, encore
Ou bali bih mchghoul ou ah!                                             Et ma tête est prise avec lui, ah !

Bayna fiya kanbghih mazal mazal                                      Il est clair en moi que je l’aime, encore
Bayna fih kaibghini mazal mazal                                        Il est clair en lui qu’il m’aime, encore
La la la …                                                                         La la la …

Lli bini ou binek bayn                                                        Ce qu’il y a entre moi et toi est clair
Ou ana fik 3yet nsayn                                                       Et j’en ai assez de t’attendre
Ou enta b3id 3liya                                                            Et toi, tu es loin de moi

Ou ana 7obi lik bayn                                                         Et moi je t’aime, c’est clair
Ou ma3ndi lik layen                                                          Et je ne peux me passer de toi
Daba terje3 liya                                                                Tu reviendras à moi

Lli bini ou binek bayn                                                        Ce qu’il y a entre moi et toi est clair
Ou ana fik 3yet nsayn                                                       Et j’en ai assez de t’attendre
Ou enta b3id 3liya                                                            Et toi, tu es loin de moi
Totorot torot                                                                    Totorot torot

Ou ana 7obi lik bayn                                                         Et moi je t’aime, c’est clair
Ou ma3ndi lik layen                                                          Et je ne peux me passer de toi
Daba terje3 liya                                                                Tu reviendras à moi
Totorot torot                                                                     Totorot torot

Kanchoufou f mnami, mazal                                               Je le vois dans mes rêves, encore
Kan7ass bih qdami, mazal                                                 Je le sens près de moi, encore
Ou bali bih mchghoul ou ah!                                               Et ma tête est prise avec lui, ah !
Kanchoufou f mnami, mazal                                               Je le vois dans mes rêves, encore
Kan7ass bih qdami, mazal                                                 Je le sens près de moi, encore
Ou bali bih mchghoul ou ah!                                              Et ma tête est prise avec lui, ah !

Bayna fiya kanbghih mazal mazal                                      Il est clair en moi que je l’aime, encore
Bayna fih kaibghini mazal mazal                                        Il est clair en lui qu’il m’aime, encore
La la la..                                                                          La la la…
Mazal mazal                                                                    Encore, encore
Bayna fiya kanbghih mazal mazal                                      Il est clair en moi que je l’aime, encore
Bayna fih kaibghini mazal mazal                                        Il est clair en lui qu’il m’aime, encore
Bayna fih kaibghini mazal mazal                                        Il est clair en lui qu’il m’aime, encore
Mazal.                                                                             Encore.

Voici le clip



Autre bonne nouvelle pour les marocains, Samira Saïd, qui habitait depuis longtemps en Egypte, a confié en janvier 2014 au quotidien arabophone Al Ittihad Al Ichtiraki qu’elle souhaitait revenir vivre définitivement au Maroc pour s’entourer des siens.
Et pour mieux connaitre l’actualité de l’artiste, rendez-vous sur son site : http://samirasaid.net/

Lorraine Pincemail (http://www.lepetitjournal.com/casablanca) Mardi 27 mai 2014 


Bonne journée
Amicalement
Vincent Jonca 
www.dar-khmissa-marrakech.com 


lundi 26 mai 2014

Météo du JOUR du Riad Dar Khmissa Marrakech Maroc

Prévisions météorologique du : 
LUNDI 26 MAI 2014

Aujourd'hui à Marrakech il fera beau. 
Soleil radieux toute la journée. 
Vent modéré. La fiabilité de la situation est limitée. 27°. 
Nuit ciel clair.
Vent modéré.

Bonne journée
Amicalement
Vincent Jonca
www.dar-khmissa-marrakech.com 

ART EN PERDITION

Les Tisserands de Joncs

L'industrialisation au détriment de l'artisanat est une problématique qui se pose régulièrement dans de nombreux domaines. Nous avons rencontré les personnes en fonction dans la dernière vannerie de jonc encore en activité aujourd'hui au Maroc.


Un homme est assis sur une poutre de bois, posée à même le sol, dans un local mal éclairé. Le son de la radio rythme ses mouvements: il tresse un tapis à base de jonc séché. De longs fils de jute sont tendus entre des madriers, occupant la longueur de la pièce sur plusieurs mètres. Entre ces cordelettes, l'homme passe habilement ses doigts afin d'y insérer les tiges par petits paquets; il alterne les couleurs selon son imagination et avec une vision naturellement déconcertante pour tout novice en vannerie.

Le jonc est une plante qui pousse dans la majorité des oueds marocains. Il serait ramassé par les femmes, séché, et vendu sur les marchés avoisinants par bottes pour un prix de 70 Dirhams. Une fois la matière achetée, il faut la teindre pour permettre des dessins et des motifs chatoyants: 5 couleurs sont disponibles, comprenant des teintes plus claires ou plus foncées : vert, noir, rouge, bleu ou bien jaune paille, la couleur naturelle du jonc séché. La teinture se fait en trempant les plants dans un chaudron d'eau bouillante, mélangée à de la peinture en poudre. Autrefois, ce processus employait des plantes, mais c'était il y a plus de 50 ans que la coloration était naturelle. Les tapis en jonc détiennent par ailleurs d'intéressantes propriétés : résistants à l'eau et à l'humidité, ils refroidissent les maisons en été, les réchauffent en hiver et sont, de par leur fabrication unique, des revêtements bien plus sains que les tapis de poils, empêchant le développement d'acariens. De plus, le fil de jute nécessaire à cet exercice de vannerie est porteur d'impureté : dans les tapis industriels, on peut trouver jusqu'à 80% de cette matière par pièce, contre seulement 10% dans cette fabrique traditionnelle.

Les tapis sont vendus 50 Dirhams par mètre carré: un ouvrage destiné à une mosquée est normé à 8 mètres de long sur 1,50 mètre de large, mais il est possible de juxtaposer plusieurs pièces afin de composer des tapis jusqu'à 4 mètres de large. Ces raccords nécessite de tresser entre elles plusieurs parties, et permettent des variations de motifs. Certains les accrocheront même aux murs ou aux plafonds comme simple décoration ; si la majorité des formes sont typiques des mosquées notamment avec des rappels architecturaux, tous les assemblages et tous les designs sont imaginables! De même, il existe d'autres manières d'employer cette technique de tressage: le tisserand pourra ainsi confectionner des coussins ou des fauteuils ou de très confortables sièges rembourrés avec des éponges, le tout étant réalisé sur demande du client.

Le fil de jute est quant à lui importé du Bengladesh pour 20 Dirhams le kilogramme ; sous le règne du Roi Hassan II, il existait une entreprise qui produisait le fil de jute, mais elle disparût avec le temps, forçant ainsi les ouvriers à se fournir à l'extérieur du Maroc. Cette matière est utilisée de par sa souplesse, son aération et sa résistance : encore de nos jours, des sacs en toile de jute sont employés afin de transporter des produits comme le sucre ou la farine. Ces fils sont tendus entre des madriers qui sont en réalité des cadres taillés et percés par un menuisier. Jadis, c'était le cèdre de la région d'Azrou (lire notre article sur les cèdres d’Azrou) qui était ainsi sculpté, mais désormais c'est le bois de hêtre qui est employé. Chaque cadre possède ses propres caractéristiques nécessaires à la vannerie : sa largeur influence directement la taille de l'ouvrage à venir, et l'espacement des trous qui le compose vont déterminer la qualité, la finesse du tressage, et ainsi son prix.

La ville de Salé fut naguère la capitale du tressage de jonc ; depuis le décès des artisans, personne n'a pris la relève des entreprises présentes : cet art ancestral est ainsi en voie de disparition au Maroc. En effet, il n'existe aucune école qui permettrait de former des jeunes à cette pratique si particulière. Malgré les efforts du Ministère des Habous pour favoriser les achats et les contacts entre les clients et les tisserands par la collecte puis la redistribution des tapis, le soutien de l'Etat demeure insuffisant pour conserver ce métier.

Pourtant, les clients ne manquent pas : même si les mosquées préfèrent actuellement se fournir de tapis mécaniques industriels, de nombreux particuliers venant de l'Europe et des Etats-Unis sont demandeurs de confections en jonc. Le frein au développement et à la conservation de cet artisanat réside dans le fait que rien ne soit prodigué dans une optique de formation d'ouvriers. Dans ce petit local fort de 80 ans de tissage de jonc, situé rue El Ghazzali dans les Habous, ils furent dix à travailler ; à l'heure actuelle, un seul homme est employé. Son poste est rémunéré 10 Dirhams de l'heure, un peu moins que le SMIC horaire Marocain standardisé, notre tisserand gagne donc en moyenne 120 Dirhams par jour. Aucune association ni subvention n'intervenant, ce métier risque de n'être plus qu'un lointain souvenir, au même titre que les coupeurs de glaces ou les allumeurs de réverbères.

Manon Kole (http://www.lepetitjournal.com/casablanca) Lundi 26 mai 2014

Bonne journée
Amicalement
Vincent JONCA 
www.dar-khmissa-marrakech.com